Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Connaître et favoriser les hirondelles (rustique et de fenêtre)

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
17 novembre 2017

L’hirondelle, cet oiseau bien de chez nous, rythme l’arrivée des beaux jours. Malheureusement, cette espèce est menacée notamment à cause de la fragilité de son habitat. Le ministre wallon de la Nature, René Collin, lance à cet effet un « Plan Hirondelle » à destination des pouvoirs locaux ainsi que des agriculteurs pour favoriser l’installation de cet oiseau migrateur.

HIRONDELLE RUSTIQUE (HIRUNDO RUSTICA)
L’hirondelle rustique ou hirondelle de cheminée se reconnaît à sa longue queue échancrée pourvue de gracieux filets, à son plumage bleu métallique sur le dessus et blanc crème sur le dessous ainsi qu’à la couleur rousse de son front et de sa gorge qui est soulignée d’un collier bleu-noir. C’est la plus grande de nos hirondelles.
Elle préfère les zones ouvertes à végétation basse, comme les prairies, les bocages et les jardins, avec une pièce d’eau, car elle s’abreuve en vol. Elle se nourrit d’insectes.
Elle accroche son nid à l’intérieur des constructions humaines, principalement des bâtiments agricoles.

HIRONDELLE DE FENÊTRE (DELICHON URBICUM)
Munie d’une queue courte, moins échancrée, l’hirondelle de fenêtre se distingue principalement par son croupion et son ventre blanc pur contrastant avec le reste du dessus bleu-noir. Également présente dans les campagnes, elle fréquente volontiers les villes. Elle niche à l’extérieur des bâtiments et sous les rebords des ponts. Les nids sont construits à la jonction d’une surface verticale et d’un surplomb, par exemple sous les corniches, les encoignures de fenêtres ou les avant-toits des maisons. Le plus simple pour accueillir les hirondelles est de fabriquer un support adéquat face à un milieu ouvert et de laisser l’oiseau y faire son nid.

– TRUCS ET ASTUCES –
Protéger les hirondelles, c’est aussi agir directement sur leur environnement immédiat via :
la création de mares avec de petites plages exondées, qui servent d’abreuvoirs, de sources de nourriture ou pour la collecte de la boue nécessaire à la confection du nid ;
la plantation de haies et d’arbres fruitiers, le maintien de zones en friche et l’aménagement d’un tas de compost sont favorables aux populations d’insectes et donc aux hirondelles ;
la lutte anti-parasites naturelle et l’abandon des pesticides aux effets indirects nocifs et incontrôlables permettent le maintien des petits insectes, nourriture des hirondelles.
Pour éviter les désagréments causés par les déjections, des planchettes de min. 35 cm de large peuvent être placées sous les nids à une distance de 50 cm (plus près du nid, elle sert de perchoir aux prédateurs) en laissant un espace d’1 ou 2 cm entre la planchette et la façade (sinon les hirondelles pourraient maçonner un nid sous la planchette). Elles sont disposées individuellement ou sous toute la colonie.
En dernier recours, la pose de nids artificiels en béton fixés sous une corniche incite les hirondelles de fenêtre à s’installer. Mais dans ce cas, il faudra penser à bien les nettoyer en hiver afin de les débarrasser des pupes d’Hippobosques pouvant être présentes. Ces mouches plates sans ailes, parasites des hirondelles, passent tout l’hiver au fond du nid pour être prêtes à sortir de leur cocon juste au moment du retour des hirondelles.
Dans des endroits présentant peu de supports, l’installation d’un fil, type fil à ligaturer (section 1 à 2 mm), tendu entre deux poutres à 20 ou 30 cm du plafond, aideront les hirondelles rustiques.

POUR EN SAVOIR PLUS
Les Hirondelles- Biologie, moeurs, mythologie, cohabitation, protection… » par J.SERIOT et D. ALVES
Les BOCAGES asbl, Chaussée de l’Europe, 114 – 5660 Cul-des-Sarts – Tél :060/37 77 35 contact@lesbocages.be
http ://leshirondellesdecharlie.blogspot.be/

– MISE EN OEUVRE –
Il est possible pour tout un chacun de réaliser de petites actions de protection propices à la nidification des hirondelles.
Les aménagements en faveur de l’hirondelle de cheminée sont réalisés au sein même des bâtiments susceptibles de les accueillir (étables, remises, garages, entrepôts…).
Ceux en faveur de l’hirondelle de fenêtre sont réalisés à l’extérieur des bâtiments (encoignures des fenêtres, corniches, avant-toits…).
1. Conserver les vieux nids.
2. Mettre en place des supports de nidification constitués de 3 ou 4 loges. L’intérieur de chaque loge est couvert de toile moustiquaire afin de faciliter l’accrochage des nids :
Utiliser des planches de bois brut d’une épaisseur de 2 cm pour des supports à l’abri des intempéries : sur les poutres et les murs intérieurs des étables, entrepôts, remises, garages… (hirondelle rustique) ; sous les porches, les avancées de toit… (hirondelle de fenêtre) ;
Utiliser des planches en triplex marin d’une épaisseur de 1,2 cm pour les supports extérieurs à placer sous une gouttière, sur un mur ou à l’encoignure d’une fenêtre ;
Agrafer dans les supports un morceau de toile moustiquaire (12 x 50 cm/loge) pour permettre une bonne adhérence de la terre au support ;
Fixer les supports via 2 équerres (10/10 cm).
3. Attention ! Pour les hirondelles rustiques, maintenir des accès à l’intérieur du bâtiment contenant les nids !
Maintien d’accès directs permettant l’entrée en vol. Par une porte, une fenêtre, une lucarne, entre les barreaux d’une grille et d’autres types d’ouvertures d’au moins 30 cm sur un minimum de 13 cm disposées horizontalement ou verticalement.
Maintien d’accès indirects nécessitant l’interruption du vol. Par des espaces au-dessus d’une porte, d’une fenêtre ayant au moins 20 cm de largeur et 4 cm de hauteur .
Sans boue, les hirondelles sont dans l’impossibilité de bâtir leurs nids ou alors en récupérant de la poussière mouillée au fond des corniches… ce qui ne permet pas de construire des nids très solides (ces nids en poussières cèdent souvent quand les jeunes prennent du poids !). Il est donc très utile de leur mettre à disposition des « bacs à boues » dans un endroit sécurisé .
La mise en place de supports pour la construction des nids des hirondelles rustiques : un simple clou ou une planchette de bois munie d’un grillage fixés sur une poutre peuvent suffire .


2