Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Le dindon de Ronquières… depuis le 17e siècle !

Le dindon de Ronquières… depuis le 17e siècle !
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
24 avril 2017

C’est une race originelle et particulièrement ancienne issue des dindons rustiques d’origine belge avec des couleurs délavées typiques. Il figurait parmi les toutes premières importations de dindons d’Amérique centrale vers l’Espagne ; pour cette dernière, les Pays-Bas méridionaux constituaient le centre économique et culturel du Nord. C’est là qu’il fit son apparition au XVIe siècle, ce dont témoigne un tableau (1566) du peintre anversois Joachim Beuckelaer. Il est élevé artisanalement dans la région de Ronquières depuis le 17e siècle.

Rustique, il cherche lui-même sa nourriture en toute liberté ; c’est un très bon brouteur et il raffole de certaines plantes comme l’ortie. Il vole facilement.
Reproduction Très fertile, la dinde est très bonne pondeuse. Elle couve très bien et commence déjà la couvaison alors que sa ponte n’est pas encore achevée ; elle pond souvent dans des nids communs. C’est une très bonne mère. Les poussins de la plupart des variétés sont blancs ou bien très pâles, avec un faible dessin (perdrix). La coloration d’adulte sera acquise vers les 9 à 10 mois.

Le type de dindon est rustique et pas trop haut sur pattes, à la limite entre les races de taille moyenne et plutôt petite. Au repos, le corps du coq est en forme d’amande, assez large et arrondi à l’avant, ne rétrécissant que très progressivement vers l’arrière ; ni costaud, ni trop étroit. Port à peine dressé, avec la queue légèrement baissée.
Le corps d’un coq qui fait la roue s’inscrit dans un carré, aussi bien vu de face que de côté ou de haut. La poule est nettement plus petite que le coq ; tant en vue latérale que vu de haut, son corps est long, pas tellement profond et s’inscrit dans un rectangle dont la longueur fait 2 fois sa hauteur. Le port est presque horizontal, avec la queue dans le prolongement du corps.
Les animaux jeunes sont quelque peu étroits, sans pour autant être minces.


7