Comment nous contacter ? đŸ“± 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Les arbres fruitiers et les sols

Les arbres fruitiers et les sols
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
22 décembre 2018

Pour mettre toutes les chances de votre cÎté, voici quelques indications bien précieuses sur les catégories de sols appréciées par les principaux types de fruitiers de nos vergers.
· Le pommier aime bien les terres argilo-siliceuses, les terres meubles. Il n’aime par contre pas du tout les sols secs, sablonneux.
À noter ; en sol sablonneux, justement, le pommier est plus facilement attaquĂ© par le redoutable puceron lanigĂšre.

· Le poirier apprĂ©cie les sols profonds et riches, mais craint par-dessus tout les terres humides, froides et celles trop calcaires ou trop compactes.
En terre humide, le poirier est rapidement sujet Ă  la tavelure tandis qu’en sol calcaire on doit redouter la chlorose (= dĂ©coloration du feuillage).

· Le prunier n’est pas aussi exigeant que les autres arbres Ă  noyau. Il n’apprĂ©cie cependant pas les extrĂȘmes : sol trop compact, trop humide ou trop sec. Il est bon de retenir qu’il aime un sol bien pourvu en calcaire. Un apport d’algues marines Ă  la plantation ne peut lui faire que du bien.

· Le cerisier ne se comporte pas bien dans les terres humides, froides ou compactes. On le plantera donc toujours dans un sol bien pourvu en humus et bien drainĂ©. Comme le prunier, il apprĂ©cie la prĂ©sence de calcaire.
Ne jamais planter un cerisier dans les zones froides du jardin, car il fructifierait mal.

· Le pĂȘcher est nettement plus dĂ©licat de culture dans nos rĂ©gions. Il exige un sol profond, assez lĂ©ger, contenant du calcaire en suffisance et un emplacement chaud. Une terre caillouteuse ne lui fait pas peur si les Ă©lĂ©ments nutritifs sont prĂ©sents en suffisance.

On oublie la chaux horticole au profit de la bentonite
La technique de badigeonnage des troncs des arbres fruitiers Ă  la chaux est connue depuis trĂšs longtemps. Tout le monde ou presque a dĂ©jĂ  pu observer ces arbres au tronc bien blanc. Le but de cette opĂ©ration est d’éliminer la vermine qui s’est incrustĂ©e dans ou sous l’écorce.
EsthĂ©tiquement parlant, ces troncs blanchis peuvent choquer dans le paysage. Depuis quelques annĂ©es, on remplace la chaux par de la bentonite, sorte d’argile qu’on peut se procurer dans les bonnes jardineries.
Il suffit de mĂ©langer cette poudre avec de l’eau ; puis, Ă  l’aide d’une brosse, l’appliquer sur les troncs. DĂšs qu’elle est sĂšche, elle prĂ©sente une teinte beige qui passe quasiment inaperçue.


4