Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Les espaces publics sont enfin « zéro phyto » !

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
16 juin 2019

Nous voici arrivés à une nouvelle échéance du Programme Wallon de Réduction des Pesticides : à partir du 1er juin 2019, il n’est plus permis de pulvériser des pesticides dans les espaces publics et privés ouverts au public. Voilà une bonne nouvelle pour l’environnement et la santé des citoyens ainsi que celle du personnel communal !


Cette nouvelle interdiction implique une révision de la gestion des espaces verts au sein des services communaux. Dans une optique de rationalisation des moyens, certaines administrations adoptent un plan de gestion différenciée (GD). Cette nouvelle approche consiste à entretenir chaque espace en tenant compte de ses caractéristiques propres. En phase avec les aspirations actuelles, elle fait le pari d’une gestion plus respectueuse de l’environnement sans perte de qualité. À l’échelle d’une commune, la GD permet donc de diversifier les types d’espaces verts, de favoriser la biodiversité et de se passer de pesticides chimiques nocifs pour la santé et l’environnement.

Comment gérer les espaces sans produits phytos ?
en ayant recours à des techniques alternatives (désherbage mécanique, thermique ou manuel), en limitant les espaces à désherber (paillage, installation de plantes couvre-sol, engazonnement…), en apprenant à accueillir et à accepter la végétation spontanée en certains lieux.
Des machines de désherbage alternatif mais pas seulement
Bien que certaines machines aient prouvé leur efficacité, le nombre de passages nécessaires est assez élevé. De plus, leur coût d’entretien et l’achat de combustibles peuvent parfois être importants. Pour limiter au plus le temps d’entretien et les dépenses liées à l’achat de machines, il est indispensable de mettre en place des techniques préventives pour éviter de devoir désherber. Par exemple, la mise en place de bâches géotextiles et/ou de paillage dans les parterres empêchent l’apparition des adventices.


La tolérance à la végétation spontanée
Les machines de désherbage n’ayant pas la même efficacité que les produits phytos, il ne sera pas rare de voir de la végétation spontanée recoloniser certains espaces. Il faut donc s’attendre à ce que la nature reprenne petit à petit ses droits dans les espaces publics et essayer d’accepter ce changement de décor communal bénéfique pour la biodiversité et votre santé.


En tant que citoyens, cette législation vous concerne aussi !
Parce qu’ils font partie du domaine public, vos trottoirs ne peuvent en effet plus être désherbés chimiquement. Par ailleurs, cette interdiction est également d’application pour votre allée de garage (par exemple), si celle-ci est en contact avec un trottoir relié à un filet d’eau, ou pour toute terrasse pourvue d’un système d’égouttage.


Pour plus d’informations : www.adalia.be


2