Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Les oiseaux qui passent leur journée dehors souffrent-ils, trouvent-ils suffisamment à manger ?

Les oiseaux qui passent leur journée dehors souffrent-ils, trouvent-ils suffisamment à manger ?
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
13 novembre 2016

Il faut savoir que les nourrissages à grande échelle ne se font pas sans risque pour les oiseaux, notamment en matière de maladies transmissibles. La salmonellose, infection mortelle des intestins, peut décimer une population locale en quelques jours.

Reste encore le problème de la dépendance alimentaire. Les oiseaux se montrent vite dépendants de l’apport de nourriture, et tout arrêt subit en période de disette sème le trouble.

Au printemps en revanche, lorsque la nourriture redevient abondante, les petites mésanges doivent obligatoirement orienter leur choix vers les chenilles et les larves d’insectes pour élever leurs oisillons, au risque de les mettre en péril, par un apport de nourriture inapproprié. Voilà pourquoi on ne nourrit donc jamais en été !

Pour les enfants, disposer des graines pour les oiseaux reste la façon la plus simple et la plus rapide de pouvoir les observer et d’apprendre à reconnaître un maximum d’espèces.
Attiré par le manège des mésanges, tout un petit monde a tôt fait de se presser autour de la mangeoire.

Avec l’émerveillement, les liens affectifs ne tardent pas à se nouer. Et quand le premier contact avec les oiseaux trouve un prolongement dans l’éveil à la nature tout entière, dans un engagement durable à la cause de sa conservation, c’est évidemment gagné. Voilà pourquoi le nourrissage est encouragé chaque année à grande échelle par l’association Natagora.


2