Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Les potagers carrés, une petite révolution qui fait son chemin

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
17 mai 2016

Dans de nombreux jardins, on voit apparaître depuis quelques années la technique du potager en carrés. Les potagers classiques sont-ils complètement démodés ? Certainement pas mais tout évolue et la conception du potager familial aussi…

Cette petite révolution potagère qui nous vient des Etats-Unis comporte de multiples avantages :

  • les surfaces sont bien définies dès le départ et ne sont pas trop grandes : un carré, qu’on peut encore subdiviser par la suite, ne dépasse généralement pas 1,20 m de côté
  • les légumes sont facilement accessibles de tous les côtés, on ne se salit plus les pieds quand le temps est à la pluie, on ne tasse pas le sol pour récolter les délicieuses récoltes
  • la surveillance des semis, repiquages est un jeu d’enfant
  • si un légume montre des signes de maladie ou si des ravageurs s’y attaque, on le repère aisément et on remédie très vite au problème
  • comme la superficie de chaque carré est restreinte, on a moins tendance à semer abondamment tel ou tel légume d’où moins de gaspillage par la suite …
  • l’organisation de la rotation des cultures est facile à mettre en place de même que le principe des cultures associées
  • le désherbage des carrés et le paillage sont grandement facilités

Sans oublier qu’on peut même consacrer un carré aux plantes aromatiques qui serviront à relever les mets culinaires.

Tout serait-il rose au pays des potagers en carrés ? Malheureusement non ! Il faut en effet un peu investir pour la construction de ces potagers qui, ne l’oublions surtout pas, doivent être bien solides vu la pression du substrat qui s’exercera sur les parois par la suite. Généralement les côtés sont réalisés en bois, du bois non traité chimiquement bien évidemment. Pour info, on considère que la hauteur minimale pour les parois est de 30 cm. Il faudra aussi investir pour le substrat qui remplira ces potagers et ne surtout pas choisir du terreau bas de gamme et de la mauvaise terre. Tous ces investissements de base, rassurez-vous ne sont pas très élevés mais il faut en tenir compte. Bien entendu, si vous optez pour des potagers en carrés vendus en kit dans les centres de jardinage le budget sera plus élevé et c’est normal d’autant que vous choisirez de la bonne qualité et pas un produit « blanc » qui se dégradera très vite.

En route pour le remplissage !

Et ce n’est certes pas le travail le moins fatigant… Néanmoins, du mélange qu’on va utiliser dépendra en grande partie la réussite ou l’échec des cultures. La bonne proportion à respecter est la suivante : un tiers de bon terreau (comme je le disais plus haut il faut éviter les produits bas de gamme) et deux tiers de bonne terre de jardin. Il faut absolument bannir la tourbe (pour des questions écologiques mais aussi de par son pouvoir acidifiant et la difficulté à la réhumidifier quand elle est sèche), la terre de bruyère ou de sapinière car elle est beaucoup trop acide. Le terreau de coco est à utiliser avec prudence car si vous n’utilisez que lui, les légumes auront du mal à pousser étant donné sa faible teneur en matières nutritives.

Puisque nous sommes partis sur des dimensions idéales de 1,20m de côté, vous devez savoir que pour remplir un carré de ce type il vous faudra prévoir une bonne dizaine de sacs de terreau de 40 litres pour commencer. On laissera ensuite la mixture terre-terreau reposer pendant un ou deux mois avant de rajouter à nouveau le mélange en question. Pourquoi ? Simplement parce qu’avec le temps, les intempéries, etc. le substrat va se tasser assez fortement.


2