Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Mais où se cachent les vers de terre ?

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
18 juillet 2016

En fonction de leur mode de vie, de leur taille, de leur habitat et de leurs ressources alimentaires, la population des lombriciens (qu’on appelle communément les lombrics ou vers de terre), célèbres habitants de nos sols, se répartit en trois grandes catégories : les vers épigés (= vers de surface), les vers endogés (= vers dans la terre) et les vers anéciques (= vers qui sortent de terre).

Les épigés agissent en surface et se nourrissent directement de matières organiques. Ce sont les vers de compost. Ils sont utilisés pour la fabrication du lombricompost. Petits et fins, de 1 à 5 cm de long et de couleur foncée (rouge à brun), ils vivent uniquement à la surface du sol. Quand le sol est riche en matières organiques, ils se multiplient rapidement. Peu protégés, ils subissent une forte prédation qu’ils compensent par une fertilité élevée.

Quant aux anéciques, ils sortent de terre et cherchent leur nourriture à la surface du sol pour la distribuer en profondeur grâce aux galeries verticales qu’ils creusent. Ce sont ces gros vers, de grande taille, que l’on trouve lorsqu’on retourne la terre du potager. Ils déposent leurs excréments en surface du sol sous la forme de tortillons dénommés aussi turricules. Des 3 groupes, ce sont eux qui ont la fertilité la plus réduite.

Les vers apportent notamment des éléments nutritifs aux plantes. En digérant les débris de végétaux, ils contribuent au recyclage de la matière organique.


2