Comment nous contacter ? đŸ“± 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

N’oubliez pas de nourrir les chenilles !

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
28 mai 2015

Une partie de pelouse peut ĂȘtre « oubliĂ©e » par la tondeuse pour permettre aux fleurs et graminĂ©es indigĂšnes de se dĂ©velopper. Une prairie fleurie est un milieu plus qu’attrayant pour les papillons et les chenilles. En lisiĂšre du jardin ou au fond de celui-ci, quelques touffes d’ortie encourageront des papillons comme la Petite Tortue, le Paon du Jour, le Vulcain ou le Robert-le-Diable Ă  venir y pondre leurs Ɠufs. 

Étant donnĂ© que les femelles prĂ©fĂšrent pondre sur des pousses encore tendres, il est bon de faucher une partie des orties adultes au dĂ©but de l’étĂ© pour favoriser l’apparition de nouvelles pousses et favoriser ainsi la ponte de la seconde gĂ©nĂ©ration. Les amateurs de lĂ©gumes n’apprĂ©cient guĂšre de voir les piĂ©rides voleter autour de leur parcelle de choux. Il est vrai que les chenilles de ce papillon peuvent causer des dĂ©gĂąts importants en peu de temps.

Les meilleures plantes sauvages pour les chenilles sont le lierre, le chĂšvrefeuille, la clĂ©matite sauvage Ă  fleurs blanches (attention elle est trĂšs envahissante), le charme, le noisetier, le prunellier, les aubĂ©pines, le troĂšne (la chenille du sphinx du troĂšne est une pure merveille), les ronces, les trĂšfles, les armoises (Artemisia sp.), l’origan, les rumex, les sĂ©neçons, les violettes, les eupatoires, l’achillĂ©e millefeuille, les plantains et, ne l’oublions pas, l’ortie. Parmi les graminĂ©es, indispensables pour certains papillons, nous retiendrons les espĂšces suivantes : fĂ©tuque, dactyle, brome et le
chiendent. Le fenouil est, quant Ă  lui, trĂšs apprĂ©ciĂ© par le machaon. La chenille de cet extraordinaire papillon, devenu assez rare, est trĂšs belle et de grande taille. On lui pardonne volontiers les petits dĂ©gĂąts qu’elle peut faire dans les plantations de carottes.
Amis jardiniers, aidez les papillons !


2