Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

N’oublions pas les châssis ou autres abris

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
11 février 2016

Si la serre reste le nec plus ultra dans un jardin, il ne faut pas pour autant négliger les autres moyens, certes plus modestes, de protéger les semis, les repiquages voire certaines cultures.

De nombreux jardiniers apprécient d’avoir un ou plusieurs châssis à leur disposition pour mener à bien des semis précoces ou, au contraire, tardifs. Comme la serre, le châssis permet à certaines plantes de pousser hors-saison. Les graines germent mieux sous abri lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. Les plantes les moins rustiques y sont bien protégées et tenues à l’abri des trop fortes différences de températures.

Plusieurs types de châssis
Dans les jardins potagers plus anciens, et c’était le cas chez mon grand-père, le châssis était composé d’un socle en béton ou en briques sur lequel on déposait une structure vitrée à armature métallique. Pas toujours facile à manipuler à cause de sa grandeur et surtout de son poids, la structure vitrée demandait à être manipulée par deux personnes (il y avait des poignées de chaque côté).

À l’heure actuelle, on ne rencontre plus ces châssis d’une solidité à toute épreuve que dans quelques jardins ou dans les potagers de châteaux. Ils ont été remplacés par des châssis beaucoup plus légers avec, souvent, une structure en aluminium. Dans les jardineries, on en trouve de différentes tailles à des prix tout à fait raisonnables pour les jardiniers amateurs.


5