Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Partez en vacances l’esprit tranquille !

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
1 juillet 2019

Si les vacances vous angoissent à l’idée de vous retrouver avec un potager en chantier à votre retour, cet article est fait pour vous ! Nous savons à quel point partir loin de chez soi peut être une source d’inquiétude pour tous les potagistes qui ont pris soin de leurs cultures pendant de longs mois ; voici donc une check-list des gestes qui vont vous permettre de partir au soleil l’esprit tranquille !


1. Anticipez les récoltes
Certains légumes qui grossissent vite seront récoltés avant votre départ. Parmi ceux-ci, on trouve : la courgette, le concombre, la tomate, l’aubergine, le haricot vert, la salade. Du coup, si vous vous retrouvez quelques jours avant vos vacances avec des quantités de légumes astronomiques, pensez soit à les congeler (si c’est possible) ou mieux, à les emporter avec vous si vous optez pour le camping ou une location.


2. Vérifiez le tuteurage
Les tomates, haricots et autres concombres se développent à la verticale ; ils ont donc besoin d’être tuteurés. Vérifiez donc que vos plants soient tous solidement fixés à leur support : avec le poids des légumes et un coup de vent, une catastrophe est vite arrivée.
Pourquoi tuteurer ?
Le tuteurage des légumes a pour but de guider les tiges, de discipliner la végétation et, surtout, d’éviter qu’un plant ne casse sous le poids des légumes.
À mettre en place juste avant ou à la plantation.


3. Limiter les invasions d’insectes
En cas d’invasion, vous ne serez malheureusement pas là pour intervenir à temps. Passez donc le relais à des alliées : intercalez des fleurs dans votre potager ! Leur feuillage, leurs fleurs et leur odeur perturberont le repérage des légumes par les ravageurs. Lesquelles choisir ? La liste des alliées intéressantes au potager est longue. Parmi elles, on retrouve : la bourrache, la lavande, le tagète, le souci, le tabac d’ornement, l’anthémis…
Bàs : les plantes aromatiques (sauge, romarin, thym, ail, basilic, menthe, sarriette, aneth, ciboulette…) sont également très efficaces pour repousser les insectes ravageurs ! En plus de parfumer vos plats, elles ont donc un rôle à jouer dans la défense de votre potager !



4. Assurez un arrosage régulier
Le manque d’eau est certainement ce qui fait le plus peur à tous les potagistes durant leur absence en période estivale.
Comme tout le monde n’a pas un super voisin se portant volontaire pour venir arroser son potager pendant ses congés, l’arrosage automatique est la solution la plus efficace et, surtout, la plus fiable pour en assurer l’irrigation quotidienne. Il existe différents systèmes nécessitant – ou pas – une arrivée d’eau extérieure. Équipés d’un programmateur, ils permettent de réguler la fréquence et la durée des arrosages.
Pour un potager en pleine terre : si la surface est grande, optez pour des micro-asperseurs ou un tuyau micro-poreux ; ils permettent d’arroser plusieurs plants à la fois.
Potager en pots ou en bacs
Optez plutôt pour un système goutte-à-goutte qui permet d’avoir un arrosage ultra-ciblé, au pied de chaque plant.
Vous n’avez pas d’arrivée d’eau à l’extérieur ? Pas de panique, certains systèmes ne nécessitent qu’une prise de courant. L’eau, quant à elle, est alors puisée dans un réservoir d’eau.


Quand arroser ?
Programmez votre arrosage au bon moment de la journée, à savoir plutôt le soir. Pourquoi ça ? Si vous arrosez le matin et qu’une chaude journée s’annonce, une bonne partie de votre eau d’arrosage s’évaporera rapidement, avant que les plantes n’aient eu le temps d’en profiter.


Et avant de partir ?
Avant toute chose, le soir avant votre départ arrosez abondamment votre potager pour que la terre soit mouillée en profondeur. Cela crée une réserve d’humidité pour les jours suivants.
Et avant d’arroser…
On oublie souvent qu’avant l’arrosage, il est intéressant de penser aux solutions qui permettent de limiter celui-ci !
Pour cela, 3 mots magiques : DÉSHERBER, BINER, PAILLER.
Le désherbage permet, lorsque l’eau se fait rare, de ne pas devoir partager celle-ci avec d’éventuelles mauvaises herbes se trouvant à proximité des plants.

Le binage consiste à casser la croûte qui s’est formée à la surface de la terre suite aux arrosages successifs, empêchant l’eau de s’infiltrer dans le sol. Il permet ainsi à la terre de retrouver sa « perméabilité ».
Le paillage, quant à lui, permet de conserver l’humidité accumulée dans le sol.


Il est donc tout à fait possible de s’absenter, même en été, et de retrouver son potager en pleine forme à son retour : tout est une question de préparation.
« Ça y est ? Vous êtes rassuré ? »
« Alors, maintenant, faites vos valises, enfilez vos lunettes de soleil et partez l’esprit tranquille ! »
« Car votre potager, lui, pendant ce temps, va continuer à pousser… »


2