Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Phytothérapie : la bruyère

Phytothérapie : la bruyère
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
9 novembre 2019

Seule la bruyère du genre Calluna est médicinale : les autres bruyères du genre Erica ne sont pas utilisées en phytothérapie. La plante entière de la bruyère commune est aujourd’hui reconnue comme plante médicinale diurétique, antiseptique et sédative de l’appareil urinaire. On la préconise contre les cystites, les maladies des reins et l’hypertrophie de la prostate.

– On récolte les sommités fleuries au début de la floraison ; à faire sécher dans un lieu ombragé et bien aéré, voire en séchoir à une température pouvant atteindre 60°C. Une fois sèches, les conserver au sec et à l’obscurité.

– On peut tout simplement les suspendre à l’ombre, dans un lieu sec et aéré, en bouquets suspendus la tête en bas. Éliminer les tiges une fois qu’elles sont sèches, c’est-à-dire au bout d’1 semaine environ (les fleurs et les feuilles se détachent alors très facilement).

Attention !Comme les lichens parfois abondants sur les landes, comme les champignons et comme d’autres végétaux vivant sur des sols naturellement acides, les bruyères peuvent se charger en certains métaux toxiques. Attention donc aux lieux de vos récoltes ! Consultez votre médecin avant de recourir à la phytothérapie !


3