Comment nous contacter ? đŸ“± 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Pleins feux sur les viornes !

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
21 février 2015

De nom latin Viburnum, la viorne est l’arbuste des liens, des nƓuds et autres ligatures. Ses tiges souples, flexibles, se plient, se tordent sous les mains des ouvriers des champs, fermiers, et Ă©lagueurs ou « bosquaillons », remplaçant ainsi l’osier parfois absent de nos contrĂ©es.

Cette forme de ligature, particuliĂšrement solide, Ă©tait utilisĂ©e autrefois pour reconsolider les haies bordant les pĂąturages et pour ficeler les fagots de bois ramenĂ©s des pessiĂšres par les tĂącherons ; elle est aujourd’hui moins prĂ©sente, car on la remplace par des cordages et des liens synthĂ©tiques.

La viorne obier

C’est la plus courante des viornes de nos rĂ©gions. Elle ne dĂ©passe pas les 3-4 mĂštres et elle se plaĂźt Ă©galement en haies buissonnantes. EsseulĂ©e, elle porte fiĂšrement une tĂȘte en forme de boule bien touffue.

Les feuilles dentelĂ©es sont opposĂ©es et couvertes d’un lĂ©ger duvet. Ses inflorescences blanches sont rĂ©parties en « corymbes ». Image amusante : autour des petites fleurs fĂ©condes, les grandes fleurs pĂ©riphĂ©riques sont stĂ©riles (leur rĂŽle est d’uniquement attirer les insectes). AprĂšs la floraison poussent des « drupes », petits fruits globuleux Ă  noyau et d’un superbe rouge.

En cultivars, la viorne obier a donnĂ© naissance au cĂ©lĂšbre arbuste « boules de neige » aux fleurs globuleuses dĂ©pourvues de pistil et d’étamines, donc inintĂ©ressant pour les insectes.


3