Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Pourquoi élever un troupeau d’oies dans son jardin

Pourquoi élever un troupeau d’oies dans son jardin
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
30 décembre 2019

Il n’y a rien de plus gai qu’un jardin peuplé d’animaux qui rythment la journée par leurs activités. Les oies sont à la fois utiles et sympathiques. Excellentes tondeuses, elles entretiendront une partie de votre jardin, et vous aideront même à gérer certaines mauvaises herbes envahissantes. Protectrices, elles sauront jouer le rôle de chien de garde en cas d’intrusion, tout en restant douces avec les personnes qui les ont élevées. S’arrêter de temps en temps de jardiner pour les observer boire, se laver, picorer… est toujours une pause qui fait sourire. Voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ces grands palmipèdes.

Tondeuses et désherbeuses

Le plus grand intérêt d’un petit troupeau d’oies dans le jardin, c’est l’entretien qu’elles pourront faire quotidiennement de vos gazons. Principalement herbivores mais ne dédaignant pas quelques graines, insectes ou mollusques, les oies sont d’excellentes tondeuses. On estime que 3 oies valent 1 mouton. Vous pouvez donc prévoir 5 à 6 pour 1 000 m² de gazon. Si elles rasent l’herbe bien court, elles la parsèment aussi de leurs fientes. On préférera donc les installer dans des parcelles peu fréquentées du jardin ou, pourquoi pas, dans le verger ? Étant donné que les oies ne touchent pas aux écorces des arbres, elles représentent donc une solution intéressante pour entretenir une parcelle de fruitiers.

Pour une bonne gestion de l’herbe, il faudra composer avec la saison. Les oies peuvent être dépassées par la pousse de printemps, elles se concentreront alors sur des zones qu’elles maintiendront plus rases alors que le reste aura tendance à grainer. Dans ce cas, il vaudra mieux les aider, de temps en temps, en passant la tondeuse aux endroits où l’herbe pousse en excès. En été et en automne, la pousse de l’herbe ralentit et les oies « suivent » bien. Puis arrive l’hiver, saison durant laquelle elles n’auront d’autre choix que de peaufiner la tonte en attendant la tendre herbe de printemps.

Les oies peuvent aussi être utiles dans des zones que vous ne soupçonnez pas : les cultures ! Elles sont très sélectives et précises, de vraies pinces à épiler ! Au potager, certains légumes sont sensibles et d’autres moins, comme les poireaux ou les pommes de terre par exemple. Les oies peuvent désherber certaines parcelles, car elles raffolent de certaines adventices comme le mouron. Avant ou après les cultures, lorsque le sol est nu et légèrement travaillé, laissez-les vous aider à vous débarrasser des racines de chiendent : elles les adorent !

On utilisait autrefois les oies pour nettoyer les champs après la moisson, en fin d’été et début d’automne. À cette saison des migrations, elles se gavent naturellement pour préparer leur grand départ. Jadis les fermiers mangeaient les palmipèdes engraissés avant l’hiver.


7