Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Tomate : malgré une floraison abondante en tomates, René a obtenu une faible récolte. La pollinisation est-elle en cause ?

Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
25 juin 2015

Un professionnel vous dira qu’il ne suffit pas de placer une ruche de bourdons dans une serre à tomates en pensant que tout va se passer correctement. Il ne suffit pas d’avoir des fleurs, il faut un pollen de qualité.

La fleur de la tomate est dite hermaphrodite et renferme les organes mâles et femelles. Quand la fleur est mature, à la moindre secousse, due au vent, les grains de pollen des anthères (organe mâle) tombent sur le stigmate, partie supérieure du pistil (organe femelle).

Les températures trop basses (inférieures à 10° C) ou trop élevées (supérieures à 30° C) sont dans l’ensemble néfastes. La fleur de tomate est peu nectarifère, mais les bourdons interviennent s’ils n’ont pas d’autres fleurs à butiner.

La morphologie de la fleur diffère selon les variétés. L’allongement du style, organe femelle, est une caractéristique physique particulière à certaines variétés et/ou influencé par des facteurs climatiques. Ce type de fleurs est plus accessible aux insectes butineurs, mais engendre plus facilement une pollinisation croisée.

Un plant en trop forte croissance produit habituellement de très grosses fleurs, parfois des fleurs anormales, qui contiennent peu de pollen disponible et les bourdons ne sont pas attirés par ces fleurs de faible qualité.

Il en résulte que la réussite de la culture est dépendante de la croissance dès la plantation. Ne plantez que du plant de qualité de préférence déjà avec deux bouquets floraux. Une trop forte croissance, trop de feuillage, se fera au détriment de la mise à fruit. Si le plant se développe normalement, inutile de le stimuler par une fertilisation. Un stress hydrique causé lors de fortes températures ou un arrosage inadapté entraînent des troubles végétatifs d’où une floraison de mauvaise qualité.

Une aération de la serre par temps chaud et un ombrage adapté permettent de mieux réguler la température. L’aération est également indispensable pour l’entrée des bourdons et autres insectes butineurs.


5