Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Un gâteau aux délices des sous-bois

Un gâteau aux délices des sous-bois
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
16 octobre 2018

Châtaignes, noix et noisettes sont loués pour leurs qualités. Elles sont nombreuses et souvent méconnues. Voici un petit rappel bien nécessaire avant de se lancer dans une recette facile et délicieuse pour réaliser un gâteau dont vous vanterez les origines !

 

La farine de châtaignes
Dépourvue de gluten, cette farine est obtenue grâce à la mouture de châtaignes. En cuisine, les protéines de gluténine et de gliadine qui constituent le gluten jouent un rôle capital sur l’élasticité, la structure et la levée des pâtes grâce au réseau qu’elles forment entre elles. En effet, le gluten permet l’obtention de pâtes élastiques, moins friables et aérées.
C’est pour cela que, sauf intolérance au gluten, la farine de châtaigne est toujours associée à une farine panifiable dans les préparations culinaires. Par farine panifiable, on entend une farine contenant suffisamment de gluten comme celle de froment ou d’épeautre.
La saveur caractéristique de la farine de châtaigne étant soutenue, une proportion de 30 % par rapport à la quantité de farine totale parfumera déjà à ravir vos préparations telles que les crêpes, gâteaux, biscuits, pains, etc.

Les noisettes
Comme tous les fruits secs, l’une des principales caractéristiques de la noisette est sa valeur énergétique élevée (385 kCal/100 g) due à sa teneur en lipides qui avoisine les 36 g aux 100 g. En effet, ces fruits contenant très peu d’eau, contrairement aux autres, la proportion de matière grasse par rapport à la masse totale s’en trouve augmentée.
Si, certes, la noisette est ainsi très calorique, les lipides qu’elle contient appartiennent essentiellement à la catégorie des « bonnes graisses ». Il s’agit en effet essentiellement des acides gras mono-insaturés, comme l’acide oléique (ou oméga 9). Cet acide gras lui confère des propriétés semblables à celles de l’huile d’olive en termes de santé cardio-vasculaire : il contribue à diminuer le taux de « mauvais » cholestérol (LDL-cholestérol). De plus, la noisette contient aussi des phytostérols, qui diminuent l’assimilation du cholestérol au niveau de l’intestin.
Mais les vertus de la noisette ne s’arrêtent pas là : elle est une excellente source de vitamine E (puissamment antioxydante) et de minéraux et oligo-éléments : magnésium surtout, mais aussi fer, manganèse, cuivre, zinc…

Côté cuisine, la poudre de noisettes apporte une saveur particulière, mais surtout, elle confère une certaine légèreté aux préparations pauvres en gluten, comme c’est le cas ici avec la farine de châtaignes.

Les noix
Les noix font partie de la catégorie des « fruits » secs bien que botaniquement, il s’agisse d’une graine. Le fruit du noyer proprement dit est appelé la drupe.
Cette dernière est pourvue d’un péricarpe vert et charnu, appelé le brou qui se décolle à maturité afin de libérer une coque ligneuse à deux valves.
Celle-ci contient la graine oléagineuse à l’aspect cérébroïde* : la noix.
La teneur réduite en eau des noix leur confère une relativement bonne conservation. Riches en matière sèche, elles constituent un concentré de glucides, de protéines, de fibres, de minéraux, de vitamines et d’oligo-éléments. Oléagineuses, les noix sont riches en lipides (graisses) et fournissent une huile végétale plébiscitée pour sa teneur en acides gras insaturés et particulièrement riche en oméga 3.
* cérébroïde= en forme de cerveau

Recette pour réussir son gâteau aux délices des sous-bois

INGRÉDIENTS
– 120 g de sucre de canne blond ou de sucre semoule
– 60 g de farine de châtaigne
– 30 g de farine de froment
– 40 g de poudre de noisettes
– 4 œufs
– 100 g de pépites de chocolat
– ½ sachet de poudre à lever

Préparation
1. Dans un saladier, fouettez ensemble au batteur électrique les œufs entiers et le sucre. Battez à vitesse maximale jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume.
2. Dans un bol, mélangez ensemble les farines de châtaigne et de froment, la poudre de noisettes ainsi que la poudre à lever. À l’aide d’une spatule, incorporez ce mélange aux œufs blanchis avec le sucre.
3. Ajoutez ensuite les pépites de chocolat et homogénéisez bien le tout à la spatule.
4. Versez la pâte dans un moule à cake beurré ou chemisé. Enfournez à four préchauffé à 180°C pour 20 minutes. À la sortie du four, attendez quelques instants avant de démouler. Ensuite, laissez refroidir sur une grille.

La recette est tirée du livre « Gâteau des sous-bois » distribué en librairie.


15