Comment nous contacter ? 📱 061 27 18 28 Par mail : info@lespritjardin.be

Pour votre serre, créez des courants d’air !

Pour votre serre, créez des courants d’air !
Cet article à été écrit par L'Esprit Jardin
8 août 2021

Vous le savez : les plants de tomates, d’aubergines, de poivrons… ont besoin de chaleur ! Tout à fait correct ! Il est donc fréquent de penser : « Il faut fermer les tunnels, les serres… afin de maintenir une température élevée ! Mais il faut les fermer pour la nuit ! » Tout à fait faux !

Chez nous, à Ourt[1], nous laissons TOUT ouvert. Hé oui, vous lisez bien !

Pourquoi ? L’Ardenne belge, ce n’est pas les tropiques. Nos plants aussi ont besoin de chaleur et, pourtant, nous ouvrons les portes, relevons les pignons et soulevons les bâches latérales.

Souvenez-vous, dans les articles des mois précédents, je vous informais de plusieurs facteurs : les plants nécessitent de la lumière, de la chaleur, une présence d’insectes… ; les racines puisent les éléments minéraux dans le sol ; la photosynthèse et la pollinisation sont réalisées correctement pour la croissance des végétaux et la production de fruits.

Et donc, voici ce qu’il restait encore d’important à vous signaler : votre T/S doit être VENTILÉ, AÉRÉ. Car c’est un milieu où il y a de la vie.

Je vous explique : des champignons s’y développent, notamment. Et pour ces derniers, l’humidité stagnante sur le feuillage est vraiment une aubaine. Pour faire court : dans un T/S, il y a de l’eau. Celle-ci peut s’évaporer, puis se condenser sur les parois de votre installation et sur le feuillage des plants. Les champignons ont très vite fait de s’y déposer et de s’y multiplier.

Danger ! Un d’entre eux est tout particulièrement dévastateur : le phytophtora. Oui, vous le connaissez bien ! Il s’agit du champignon responsable du mildiou, la maladie tant redoutée du jardinier. La chaleur et l’humidité, ce champignon les adore ! Les spores, particules microscopiques du champignon, s’y arrêtent et, bingo, elles commencent à se nourrir du feuillage. Les champignons s’y multiplient et ils détruisent le plant.

Solution : vous l’avez donc compris, pour que les spores du champignon ne s’y déposent pas, VENTILEZ ! Aérez pour éviter l’humidité stagnante qui favorise la multiplication de ce champignon.

Retrouvez la suite de cet article dans notre numéro de juillet-août (n°70)


[1]               Commune de Libramont, province du Luxembourg.


2